Miss Trunchbull De ‘Matilda’ Alors Vs maintenant. Elle a vieilli assez bien

Si vous avez grandi dans les années 90, vous vous souvenez sans doute de regarder “Matilda” et souhaitant que vous puissiez avoir ses pouvoirs. Mais nous avons parié que vous n’avez jamais pensé beaucoup à Mlle Trunchbull, à part espérer que vous n’avez jamais rencontré un professeur comme ça. Mais Trunchbull a plus à offrir que ce que l’on peut imaginer, et encore plus à la femme qui l’a jouée.

“Matilda” était un roman écrit par l’auteur des enfants bien-aimés Roald Dahl en 1988. Il raconte l’histoire d’une jeune fille avec des puissances telekinetic et ses aventures à la maison et à l’école. C’était le premier livre de Dahl à figurer dans le Top 100 des romans pour enfants. L’acteur Danny DeVito l’aimait tellement, il a décidé de le produire et même de le diriger. Mais jeter ce ne serait pas facile.

Un méchant pas comme les autres

Agatha Trunchbull, la directrice de l’école primaire Crunchem Hall, est probablement l’un des plus grands méchants littéraires et cinématographiques de tous les temps. Dahl a basé le personnage sur l’ancien professeur de sa femme, qui était si cruelle qu’elle l’a forcée à rester debout à regarder la glace fondre une fois. C’était un bon point de départ, mais Dahl a emmené Miss Trunchbull au niveau suivant.

Le pire cauchemar d’un enfant

Si vous avez vu “Mathilde”, vous étiez probablement terrifiée à l’idée de Miss Trunchbull. Elle était méchante, effrayante et violente, même avec les plus petits enfants de son école. Vous vous souvenez peut-être qu’elle a jeté une jeune fille à travers la cour par ses tresses ou la scène emblématique où elle oblige un élève à manger un gâteau au chocolat entier. L’actrice qui la jouait avait du travail à faire pour elle.

Son premier rôle dans le grand film

Miss Trunchbull a été interprétée par l’actrice britannique Pam Ferris, qui avait alors 48 ans. Elle a été acteur de théâtre toute sa vie et a joué des figures maternelles dans certaines émissions de télévision. Elle a donc savouré la possibilité de jouer un personnage aussi charnu et amusant sur grand écran. Mais entrer dans le rôle n’était pas facile.

Créer ce regard terrifiant

Bien que Ferris n’était pas un top model, son apparence normale est très différente de celle de Miss Trunchbull. Donc, il a fallu de nombreuses heures de maquillage pour atteindre son look menaçant. Il s’agissait de mettre de la peau supplémentaire sur le bout du nez et de faire de faux poils sur la lèvre supérieure et le nez. Elle était presque méconnaissable. Mais elle ne s’est pas contentée de costumer pour vendre le personnage.

Effrayant sur et hors de l’ensemble

Ferris savait que pour incarner vraiment Miss Trunchbull, elle devait garder ce sentiment inquiétant autour d’elle. Donc, elle est restée loin des acteurs de l’enfant autant qu’elle le pouvait, car elle pensait que la familiarité réduirait la tension entre les personnages. Effectivement, sa stratégie a fonctionné. Les visages terrifiés des enfants dans le film étaient 100% réels. Malgré tout, certains enfants voulaient toujours la connaître.

Trop sucré pour l’ignorer

Aussi bonne actrice qu’elle, Ferris ne pouvait pas cacher sa douce nature tout le temps. Certains des enfants les plus courageux venaient vers elle entre les prises et lui tenaient la main. “Je suis tombé amoureux d’eux complètement et il y avait un couple que je voulais ramener en Grande-Bretagne avec moi”, a-t-elle dit. Mais c’était toujours important pour elle de rendre justice à son caractère.

Une trame de fond crédible

Dans le livre de Roald Dahl, Mlle Trunchbull dit qu’elle n’a jamais été un enfant, ce qui explique sa nature misérable. Mais Ferris a donné au personnage une trame de fond différente. Pour elle, Trunchbull avait pris trop de stéroïdes pendant son temps comme lanceur de marteau olympique. Il a fini par affecter son tempérament et l’a laissée dans un état de rage permanent. Mais l’engagement de Pam envers son personnage la met parfois en danger.

Risques professionnels

Bien qu’elle ait interprété le personnage le plus dur du film, Ferris s’est blessé deux fois pendant le tournage. Toute la poussière de craie dans les airs sur les décors de la salle de classe entrait dans ses yeux et la laissait presque aveugle. Puis, pendant la scène de lancer de cochon, elle a coupé ses mains avec les fils fins comme des rasoirs utilisés pour la cascade. Heureusement, aucune des blessures n’était sérieuse, et Pam est toujours en pleine forme – il suffit de la regarder maintenant.

L’actrice derrière le rôle

Pam Ferris est un acteur de formation classique, dans le sillage de Judy Dench, Maggie Smith ou Patrick Stewart. Sa capacité à incarner un personnage, aussi minime soit-elle, est ce qui l’a aidée à mener une carrière aussi prolifique et durable. De plus, elle a cette élégance britannique qui ne s’estompe pas avec l’âge. Absolument rien comme son homologue “Matilda”.

Une vie Globetrotting

Même si elle personnifiait nettement Miss Trunchbull dans le film, la vie de Ferris avait très peu en commun avec le personnage. Elle est née en Allemagne de parents gallois, alors que son père servait dans la Royal Air Force. Elle a vécu au Pays de Galles, en Nouvelle-Zélande et en Angleterre. Sa passion pour le jeu d’acteur a commencé très jeune et elle a influencé toute sa vie.

Enfant-gratuit et heureux

Il y a cependant une chose que Ferris et Miss Trunchbull ont en commun. Ils n’ont jamais eu d’enfants. Mais Pam ne déteste pas les enfants. Au contraire, elle a choisi de se concentrer sur son métier. “J’étais obsédé par le travail dans ma jeunesse. C’est pourquoi je ne me suis pas mariée avant l’âge de 38 ans et la raison pour laquelle je n’ai pas eu d’enfants », a-t-elle dit une fois. Peut-être que cela lui faisait du bien de représenter des personnages sans enfant.

Villains que vous aimez détester

Miss Trunchbull n’était pas le seul méchant mémorable joué par Pam Ferris. Elle est également apparue en tant que vilaine tante Marge en 2004 “Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban,” rendant la vie de Harry aussi misérable qu’elle l’a fait pour les écoliers de Crunchem Hall. Dans la vraie vie, cependant, Ferris est une personne aussi belle que vous pouvez rencontrer.

Son mari de trois décennies

Pam Ferris a eu une longue et prolifique carrière d’acteur, du théâtre à la télévision, au cinéma. Mais, alors qu’elle approchait de la quarantaine, elle a franchi une nouvelle étape dans sa vie personnelle: elle a épousé son compatriote Roger Frost. Frost, par coïncidence, a également participé à une adaptation de Roald Dahl.

Roald Dahl est partout

Roger Frost a joué un petit rôle dans la version 2005 de «Charlie and the Chocolate Factory». Ce n’est pas surprenant, étant donné que les œuvres de Dahl ont été adaptées au grand écran à plusieurs reprises. Gene Wilder a représenté iconiquement Willy Wonka dans la version de 1971 de ce livre. Nous avons également vu “Fantastic Mr. Fox” et le “Big Friendly Giant” mis en scène au cinéma.